Parlons de CBD

Parlons de CBD

Article par Michel Auger - Consultant et formateur agréé, Cannabis à des fins médicales et récréatives
Recherché par Arianne Leclerc  - Coordonnateur commercial chez Exka Inc.
Photographie par Karyn Dupuis - Responsable de marque et de contenu

La plupart des gens se posent souvent la question pour quelles raisons certains consommateur sont-ils aussi friands de CBD communément appelé cannabidiol.  Je crois avoir trouvé la réponse en consultant la U.S. National Library of Medicine.  À ce jour, 769 études ont répertorié dans cette librairie traitant de ce sujet. Celle qui a retenue le plus mon attention est l’enquête des chercheurs Julie Moltke et Chandni Hidocha intitulé Reasons for cannabidiol use.

Selon les auteurs, c’est l’anxiété, le stress et les problèmes de sommeil qui ont été les plus observées. L’échantillon de l’enquête était composé de 387 utilisateurs actuels/anciens de CBD qui ont répondu à 20 questions. En parcourant cette étude, un fait intéressant m’a interpellé, la majorité des gens interrogés ont constaté que le CBD diminuait leurs symptômes et améliorait leur situation avec des doses inférieures à 50 mg, ce qui est plutôt rare si je compare aux autres articles consultés sur des sujets similaires. Dans la majorité des publications on parle de dosage quotidien se situant entre 200 à 1000 mg pour obtenir les mêmes effets escomptés.

Une autre constatation intéressante lors de mes innombrables lectures, sur ce sujet est que certains auteurs mentionnent le CBD comme étant non-psychoactif, mais si on consulte la définition de psychoactif de l’Organisation Mondiale de la Santé, (l’OMS), une substance psychoactive s’entend d’une substance qui, lorsqu’elle est ingérée ou administrée, altère les processus mentaux, comme les fonctions cognitives ou l’affect. En effet, il semble selon les résultats de l’étude ainsi que plusieurs autres publications, que cela indique le contraire, le CBD est bien psychoactif, mais non perturbateur.

Mais quand est-il de la législation canadienne et européenne. Depuis le 19 novembre, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a conclu que le CBD n’était pas un stupéfiant si la concentration en THC est de moins de 0,20% dans un produit fini, consommable. Toutefois, concernant le Canada, la situation est pour le moins très surprenante, car étant le deuxième pays ayant légalisé le cannabis, les transformateurs sont toujours aux prises avec les exigences de Santé Canada lequel requiert le symbole normalisé sur l’étiquette de tous les produits du cannabis qui contiennent une concentration de THC de plus de 10 microgrammes par gramme, ce qui équivaut à 0.001% comparativement à 0,20% de l’exigence européenne. D’ailleurs, cette dernière sera révisée bientôt à 0,30%. Malheureusement, cette situation met ce secteur économique canadien en péril quand on sait que La Commission européenne a reçu depuis 3 ans plus de 240 demandes d’autorisation Novel Food pour des produits contenant du CBD. Nos voisins se retrouvent donc plus avantagés que nous.

Pour les personnes consommant des médicaments, il est fortement recommandé de consulter l’avis d’un professionnel de la santé avant de consommer un produit issu du cannabis. Voici un guide fort intéressant, afin d’aider les professionnels de la santé dans l’accompagnement de leurs patients. Celui-ci a été fait par le département de médecine de l’université de Pennsylvanie.

#exka #MediPharm #Emerald #Dutchman #Blissco #PanHash #SQDC #CBD #THC #douleur #pain

Cet été, j’ai décidé de comparer plusieurs produits offerts par la SQDC afin de me soulager de mes douleurs chroniques. Il est à noter que dans ma situation le dosage optimal est une combinaison de 2,75 mg de THC et un minimum de 60 mg de CBD. Ce rapport me permet de supprimer mes douleurs et d’éliminer les effets négatifs du THC. De plus, l’effet thérapeutique dure plusieurs jours. J’ai besoin seulement de 1 à 2 doses par semaine. Aucun autre médicament n’est requis dans ma situation. Voici les produits, en jaunes, ayant le meilleur rapport coût/bénéfice. La concentration peut varier selon les lots de production, les calculs sont donc approximatifs.

Important : Ceci ne constitue pas un avis médical, il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de consommer un produit issu du cannabis.

XK CBD 1000

  Atomiseur à dosage précis, unique au Québec.

 Possède une intensité faible de THC et une intensité élevée de CBD.  Elle pourrait augmenter l’état de calme et laisser une impression d’être plus relaxé.

 Cette huile est formulée à partir de distillat de chanvre et d’huile Triglycéride à Chaine Moyenne (TCM) de noix de coco certifiée biologique.

 Aucune arôme ou après goûts.

EN SAVOIR PLUS

XK CBD 1500

 Bouteille avec seringue orale pour un dosage précis.

 Possède une intensité faible de THC et une intensité élevée de CBD.  Elle pourrait augmenter l’état de calme et laisser une impression d’être plus relaxé.

 Cette huile est formulée à partir de distillat de chanvre et d’huile Triglycéride à Chaine Moyenne (TCM) de noix de coco certifiée biologique.

 Aucune arôme ou après goûts.

EN SAVOIR PLUS



Différentes techniques d'extraction d'huile de cannabis

Différentes techniques d’extraction d’huile de cannabis

Article par Frédérick Gallant – Spécialiste en extraction
Conclusion par Sébastien Désormeau  -  Chef des opérations chez EXKA Inc.
Photographie par Karyn Dupuis - Responsable de marque et de contenu

L’industrie du cannabis étant en pleine effervescence au Canada, plusieurs produits dérivés de la transformation du cannabis piquent de plus en plus la curiosité des citoyens canadiens. En effet, ces produits dérivés ont comme point commun de contenir les principaux composés psychoactifs du cannabis, soit le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD)1.  Pour parvenir à mettre en marché ces nouveaux produits, l’industrie du cannabis doit être en mesure de produire des huiles de cannabis de haute qualité. Pour y arriver, différentes méthodes d’extraction peuvent être employées pour obtenir ces huiles si prisées.

Les extractions réalisées avec solvants :

La majorité des extractions nécessite l’utilisation de solvants pour arriver à récupérer les différents composés d’intérêts contenus dans le cannabis. En effet, l’extraction par COsupercritique, par alcools et par hydrocarbures sont les principales méthodes d’extraction utilisées dans l’industrie.

1. Extraction au CO2 supercritique

L’extraction au CO2 supercritique consiste utiliser le CO2 sous sa forme supercritique (possédant la diffusivité d’un gaz, mais la densité d’un liquide) comme solvant, permettant d’obtenir une bonne sélectivité, de bons rendements ainsi qu’une huile brute ne présentant aucune trace de solvant. De plus, le CO2 est un composé inerte et peu coûteux ce qui, d’un point de vue écologique et économique, est préférable aux autres solvants tels que les hydrocarbures2 ou les alcools.

2. Extraction à l’alcools

L’extraction par utilisation d’alcools tels que le méthanol, l’éthanol ou l’alcool isopropylique est également une méthode d’extraction répandue dans l’industrie. De manière générale, le cannabis est mélangé à l’alcool pendant un certain temps avant d’être filtré pour en récupérer l’alcool et évaporé pour en récupérer les composés d’intérêts. L’alcool ayant une forte puissance d’extraction, plusieurs variantes de cette méthode peuvent être employées pour permettre de réduire la quantité d’éléments indésirables contenus dans l’huile brute obtenue, soit des cires, des lipides et de la chlorophylle. L’utilisation d’alcool cryogénique ou un temps de contact réduit permet généralement d’éviter qu’une trop grande quantité d’indésirables se retrouve dans l’huile brute.

3. Extraction par hydrocarbures

L’extraction par utilisation d’hydrocarbures, par exemple le butane, le propane, l’hexane, ou le diméthyléther purs ou mélangés est une autre méthode d’extraction populaire. Le cannabis est placé dans un contenant hermétique où les hydrocarbures sont injectés sous pression afin d’en extraire les composés d’intérêts de la plante. Finalement, l’huile brute obtenue doit être totalement purgée des solvants résiduels qu’elle contient afin d’être propre à la consommation.

Variante

Ces différentes techniques d’extraction impliquent l’utilisation de cannabis préalablement séché.  Une variante provenant du Colorado3 implique l’utilisation du cannabis fraichement récolté et congelé comme matière première. Cette technique permet notamment d’obtenir un extrait, le Live Resin, se rapprochant le plus près possible du phénotype de plante en permettant d’extraire un maximum de terpènes en plus d’empêcher d’extraire certains composés hydrosolubles indésirables qui demeurent séquestrés dans la glace lors de l’extraction4.

4. Extraction réalisée sans solvant

Une technique d’extraction particulière consiste à utiliser une presse hydraulique chauffante pour écraser les fleurs de cannabis afin d’en extraire les composés d’intérêts. Cette technique peut également être effectuée sur du cannabis frais congelé pour obtenir de l’extrait Live Resin.

Finalement, les extraits obtenus via ces différentes techniques d’extraction peuvent être décarboxylés afin de rendre les cannabinoïdes sous leurs formes psychoactives, puis purifiées davantage afin de concentrer les huiles en THC et en CBD. En effet, des étapes supplémentaires comme l’hivernage et/ou la distillation moléculaire de l’huile peuvent être employées pour retirer un maximum de composés indésirables et concentrer les cannabinoïdes d’intérêts.

Afin de produire des huiles de cannabis de haute qualité et parvenir à mettre en marché de nouveaux produits au Canada, différentes méthodes d’extraction du cannabis avec ou sans solvant peuvent être employées comme l’extraction au CO2 supercritique, à l’alcool, aux hydrocarbures ou par l’utilisation de presse hydraulique.

Pour conclure, EXKA et ses partenaires en collaboration avec le milieu académique travaillent fort à trouver des solutions innovantes pour améliorer l’extraction du cannabis. L’entreprise vise à optimiser la préparation de la biomasse (techniques de broyage et séchage par exemple) dans le but d’obtenir les meilleurs rendements d’extraction possibles. Chez EXKA, nous privilégions l’extraction au CO2 mais utilisons également des procédés par cryo éthanol et distillation moléculaire nous permettant de procéder des volumes plus importants de biomasse pour nos clients tout en offrant la possibilité de purifier leurs produits finis au pourcentage de cannabinoïdes désiré.

EXTRAITS XK

Ayant évalué les besoins du marché Canadian, EXKA a développé leurs extraits et formulations XK, qui dès le mois d’aout 2021 seront disponibles au Canada chez les détaillants provinciaux.  Notre marque représente le caractère médicinal de nos produits. Nous voulions une marque au nom épuré, sérieux, facile à retenir et prononcer. XK fait subjectivement référence à Extraction du Cannabis ou encore Expert en Cannabis.  Concernant les noms de nos produits, ils font référence à la teneur totale en cannabinoïdes contenue dans chaque atomiseur de 20 ml ou bouteille de 30 ml.

La biomasse de cannabis extraite pour les produits XK SATIVA 500, XK INDICA 300 :300 et INDICA 450 :450 est principalement cultivée en serres ou à l’intérieur par des producteurs Québécois.  Le XK SATIVA 500 est composé à partir de souches à dominance Sativa et les XK INDICA balancé 300 et 450 sont composés de souche à dominance Indica. La biomasse de chanvre servant d’ingrédient aux produits XK CBD 1000 et XK CBD 1500 est également en partie produite en sol québécois et nous travaillons à l’heure actuelle à s’approvisionner entièrement au Québec pour nos produits extraits.

Pour de possible collaborations et innovations en cannabis, et pour en savoir plus sur nos produits et services en extraction, SVP, n’hésitez pas à nous rejoindre pour discuter !


[1] https://www.inspq.qc.ca/cannabis/cannabis-effets-psychoactifs
[2] Laura J. Rovetto, Niccolo V. Aieta – Supercritical carbon dioxide extraction of cannabinoids from Cannabissativa L. – The Journal of Supercritical Fluids, 2017.
[3] RY Prichard – It’s Alive! The Origins of Live Resin – High Times 2015 – https://hightimes.com/grow/itsalive-the-origins-of-live-resin/
[4] Precision Extraction Solutions – Pro Extraction Tips, Live Resin & Material Preparation – https://precisionextraction.com/2016/06/live-resin-extraction/